Programme d’échange et d’enseignement du gouvernement du Japon 2022 pour les jeunes Sud-Africains (entièrement financé au Japon)

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Date limite d’inscription: 29 octobre 2021

Le gouvernement du Japon lance un appel à candidatures de jeunes sud-africains qui souhaitent passer au moins un an en Japon en tant qu’assistants instructeurs de langues (ALT) dans le cadre d’un programme d’échange international très réussi pour les diplômés universitaires.

Le programme d’échange et d’enseignement au Japon cherche à renforcer l’internationalisation au Japon en promouvant la compréhension mutuelle entre le peuple japonais et celui des autres nations. Le programme vise à améliorer l’enseignement des langues étrangères et à promouvoir les échanges internationaux au niveau local en favorisant les liens entre les jeunes japonais et les jeunes étrangers.

Les objectifs du programme sont atteints en offrant aux participants au programme JET la possibilité de servir dans les autorités locales ainsi que dans les écoles primaires, secondaires et secondaires publiques et privées au Japon.

Le programme est mis en œuvre par les autorités locales et d’autres organisations qui nomment les participants en coopération avec le ministère de l’Intérieur et des Communications (MIC), le ministère des Affaires étrangères (MOFA), le ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie (MEXT ), et le Conseil des pouvoirs locaux pour les relations internationales (CLAIR).

Le programme a débuté en 1987 avec la coopération des gouvernements des pays participants. Depuis lors, plus de 70 000 personnes de 75 pays ont participé au programme.

Comme le programme a acquis une excellente réputation au cours des 35 dernières années, il est très important que cette réputation soit maintenue. Les participants sont invités au Japon en tant que représentants honorés de leur pays. En tant que tels, ils sont censés être responsables dans toutes leurs activités, en particulier celles concernant la promotion de la compréhension mutuelle entre les nations. Il est donc souhaitable que les participants soient adaptables, mentalement et physiquement capables d’accomplir les tâches du travail et qu’ils s’intéressent profondément au Japon.

En règle générale, les participants sont nommés par les préfectures, les municipalités et les écoles privées, etc. en tant que membre du personnel pour une période d’un an de participation au programme. Les frais de transport depuis l’origine du Participant jusqu’au Japon, ainsi que la rémunération, seront financés par les contribuables japonais via l’Organisation contractante où le Participant est nommé. Étant donné que les participants sont des fonctionnaires et des membres du personnel des écoles privées de leurs organisations contractantes, ils sont tenus d’observer les règles et de se comporter de manière responsable.

Poste et fonctions

Participants engagés dans l’enseignement des langues. Les ALT sont placés principalement dans les conseils scolaires locaux, les écoles élémentaires, les collèges et les lycées.

Les participants qui sont principalement affectés aux conseils scolaires, aux écoles primaires, secondaires ou secondaires doivent exercer leurs fonctions en tant qu’ALT sous la direction de consultants en langues ou de professeurs de japonais de la langue étrangère spécifiés par le superviseur et/ou directeur de la commission scolaire et/ou de l’école. Ce qui suit est un aperçu général des tâches, bien qu’elles puissent varier d’une organisation contractante à une autre.

(1) Aide aux cours de langues étrangères, etc. dispensés dans les écoles élémentaires, collèges et lycées.
(2) Aide aux activités en langues étrangères, etc. dans les écoles élémentaires.
(3) Aide à la préparation de matériels pour l’enseignement d’une langue étrangère.
(4) Aide à la formation linguistique pour les enseignants d’une langue étrangère, etc.
(5) Coopération dans les activités parascolaires et les activités du club (voir Note 1).
(6) Fourniture d’informations sur la langue et d’autres sujets connexes pour des personnes telles que des consultants d’enseignants et des professeurs de langues étrangères (par exemple, l’utilisation des mots, la prononciation, etc.).
(7) Coopération dans les concours d’élocution en langue étrangère.
(8) Coopération dans les activités d’échange international local.
(9) Autres tâches jugées nécessaires par le superviseur ou le directeur d’école.

Pour plus d’informations:

Visitez la page Web officielle du programme d’échange et d’enseignement du gouvernement du Japon 2022

Leave a Replay

Recent Posts

Follow Us

Sign up for our Newsletter

Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit

Ne manquez jamais une opportunité

Recevez de nouvelles opportunités directement dans votre boîte de réception.