L’UNSECO recrute un spécialiste de programme (science)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Concevoir, coordonner, mettre en œuvre et suivre les activités des programmes et projets, conformément au C4/C5 en Afrique de l’Ouest (Sahel) dans les domaines des sciences naturelles axés sur la gestion de l’eau, la conservation des écosystèmes et de la biodiversité, le changement climatique et la réduction des risques de catastrophe, en coopération avec les Divisions des sciences de l’eau et des sciences écologiques et de la terre au Siège (HQ).
En collaboration avec l’hydrologue régional, d’autres spécialistes du programme de l’UNESCO dans la région et au siège, assurer la mise en œuvre et la coordination d’événements et d’autres entreprises, y compris le renforcement des capacités en Afrique de l’Ouest (Sahel) et, renforcer le Réseau mondial des réserves de biosphère, le MAB Afrique (AfriMAB) ainsi que le réseau familial de l’eau.
Fournir des services consultatifs aux États membres sur la réalisation des priorités conformément au programme de développement 2030, au cadre de Sendai, à l’accord de Paris, à la biodiversité, à d’autres programmes internationaux liés à l’environnement et à la déclaration de Dakar sur le 9e Forum mondial de l’eau.
Participer aux exercices conjoints pertinents des Nations Unies pour le bureau MSR de Dakar, tels que le CCA, l’UNSDCF, la programmation conjointe, et veiller à ce que les priorités de l’UNESCO soient pleinement prises en compte, le cas échéant.
Mobiliser les réseaux scientifiques pertinents de l’UNESCO, y compris les centres et chaires de catégorie 2, les conseils intergouvernementaux liés aux programmes tels que le PHI et le MAB pour la mise en œuvre et l’exécution des programmes, en particulier dans les sciences écologiques et de la Terre, les sciences de l’eau et le changement climatique.
Entretenir des relations avec l’Union Africaine, l’UA/NEPAD, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le G5 Sahel, et les organisations des Nations Unies comme le PNUD, le PNUE, l’UNICEF, le PAM, la FAO entre autres ainsi qu’avec les agences de développement multilatérales et bilatérales, par exemple. Banque mondiale, fonds régionaux et banques de développement (Banque africaine de développement), Commission européenne, OIG, ONG en vue de la mise en œuvre d’activités conjointes pour la sous-région.
Initier, coordonner et mobiliser et mobiliser des ressources extrabudgétaires pour soutenir les activités de PR
Mettre en œuvre et suivre les projets/programmes connexes conformément aux objectifs et livrables approuvés.

Exigences de l’emploi

Éducation

Diplôme universitaire supérieur (maîtrise ou équivalent) dans le domaine des sciences de l’environnement, des sciences de l’eau, des sciences écologiques, de la gestion des sols et de l’eau ou dans des domaines connexes des sciences de la terre.

L’expérience professionnelle

Minimum de 7 ans d’expérience professionnelle progressivement pertinente dans les domaines de l’hydrologie, de la gestion de l’eau, de la conservation des écosystèmes et de la biodiversité et du changement climatique, dont de préférence 3 ans acquis au niveau international.
Expérience dans l’enseignement des sciences de l’eau et de l’écologie, la formation et/ou la recherche sur la gestion de l’eau, la conservation des écosystèmes et de la biodiversité, l’analyse de la vulnérabilité, la cartographie, l’adaptation et la résilience dans le contexte du changement climatique.
Expérience dans le développement de programmes/projets et la collecte de fonds.
Expérience dans la mobilisation des ressources, le soutien à la mise en œuvre du programme, la gestion budgétaire et les rapports sur le programme

Aptitudes/compétences

Bonnes compétences conceptuelles, analytiques, de recherche et organisationnelles.
Solides compétences en analyse, négociation, communication et plaidoyer.
Capacité à interagir avec un large éventail de partenaires de haut niveau.
Aptitude avérée à planifier et mettre en place des cours de formation, des projets, des ateliers sur la gestion de l’eau, la conservation des écosystèmes et de la biodiversité et le changement climatique.
Expérience professionnelle démontrée avec des compétences en gestion de projet, en rédaction de propositions et en mobilisation de ressources.

Excellentes compétences rédactionnelles : capacité à produire des rapports et des articles sur des questions scientifiques, techniques et stratégiques.
Haut degré d’indépendance, ainsi que des capacités bien développées pour le travail d’équipe dans un environnement multiculturel avec sensibilité et respect de la diversité
Capacité à communiquer (écrit et oral) et à négocier de manière efficace et persuasive avec diverses parties prenantes, à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation

Langues

Excellente connaissance (écrite et parlée) du français et bonne connaissance de l’anglais

Date limite de candidature (minuit heure de Paris) : 10 juin 2022.
Postuler.

Leave a Replay

Sign up for our Newsletter

Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit

Ne manquez jamais une opportunité

Recevez de nouvelles opportunités directement dans votre boîte de réception.