CIVICUS Youth Action Lab 2021 pour les jeunes du Sud (financé)

Date limite de candidature: 1er février 2021

Le Labo Action Jeunesse est un laboratoire de co-création d’un an pour les jeunes militants de la base basés dans le sud du globe, qui œuvre pour soutenir leurs mouvements afin qu’ils deviennent plus résilients et durables dans leur quête d’un monde plus équitable. Le Lab est un espace innovant, sûr, actif, inclusif, collectif, représentatif et connecté, en ligne et physique pour les militants de la base, qui considère de manière réfléchie divers contextes et écosystèmes afin de mieux les aider à s’épanouir avec leurs communautés.

Les participants au laboratoire s’efforcent de créer une solidarité politique et des réseaux, de renforcer leurs capacités à s’engager dans les processus politiques et d’accéder aux ressources pour soutenir leur mouvement. Le laboratoire servira de plaque tournante pour tester de nouvelles façons de travailler au sein de la société civile et mobiliser les enseignements de tous les secteurs pour soutenir les mouvements de jeunes.

Le Youth Action Lab est un projet pilote soutenu par le Agence norvégienne de coopération au développement (Norad). Cette initiative fait partie de CIVICUS Jeunes et Ressourcement de la société civile des axes de travail pour construire une société civile plus résiliente, efficace, sûre et diversifiée au 21e siècle

Admissibilité

• Les jeunes de 18 à 32 ans.
• Capable de s’engager dans un programme d’un an.
• Basé soit en Amérique latine, aux Caraïbes, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne, en Asie et dans le Pacifique.
• Un activiste ayant au moins deux ans d’expérience de travail au niveau local et se mobilisant pour le changement autour de questions clés économiques, environnementales, sociales, culturelles et de droits civils. Cela comprend l’artivisme, le journalisme, l’entrepreneuriat social et le travail communautaire.
• Un membre d’une coalition, d’un réseau ou d’un mouvement plus large travaillant à plaider en faveur du changement dans le contexte local ou national qui peut représenter ce mouvement au sein du laboratoire.
• Un militant perturbateur, qui remet en question les méthodes de travail traditionnelles pour tester des méthodologies créatives, inclusives, innovantes et pertinentes.

Exigences

  • On s’attend à ce que les participants s’engagent un an dans la formation, les réunions et le mentorat à distance et en ligne, les ateliers en personne si les restrictions du COVID-19 le permettent, les événements et s’engagent dans l’apprentissage et le partage de connaissances générales avec tous les participants du laboratoire.
  • Il y a des discussions de réflexion intermédiaires qui ont lieu en ligne avec d’autres participants, et un projet créatif en cours que CIVICUS exige des participants.
  • Un minimum de 8 à 10 heures par mois est requis pour se consacrer au programme au cours d’une année. En ce moment, vous devriez vous sentir à l’aise pour participer au programme sans trop d’engagements ni vous exposer à une détresse émotionnelle ou à des vulnérabilités qui pourraient vous empêcher de rester engagé pendant la durée du programme.
  • Il y a une dimension communautaire dans le laboratoire, car notre objectif est de mettre l’accent sur la confidentialité et le renforcement de la confiance entre les participants. Le programme favorisera des opportunités pour les participants d’apprendre à se connaître et un espace sûr pour le partage honnête, le respect mutuel et la confiance.

Le défi
Les jeunes sont confrontés à des obstacles et des menaces croissants à leur activisme. Les mouvements dirigés par des jeunes sont incapables d’accéder à des ressources durables, manquent de capacités techniques et de réseaux pour s’engager dans les systèmes politiques, et continuent de travailler en silos, séparés des autres mouvements et militants à travers les géographies, les mouvements et les causes.

Souvent, ces barrières et les hiérarchies existantes dans la société civile positionnent souvent les jeunes comme des fantassins et non comme des agents de changement. Grâce à des recherches approfondies et à des consultations avec les parties prenantes, CIVICUS en est venu à comprendre que la conception d’un mécanisme de ressources alternatif qui centre une participation significative des jeunes est impérative pour parvenir à une société civile durable, résiliente et inclusive. La solution aux problèmes susmentionnés est le lancement d’un Youth Action Lab, un laboratoire d’expérimentation pour dix jeunes militants basés dans le Sud (Amérique latine et Caraïbes, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Afrique subsaharienne, Asie et Pacifique) qui les aiderait à être plus durables et plus résilients dans leur activisme.

Comment ça fonctionne

  1. Accès aux ressources

Le laboratoire offrira aux participants une bourse sans restriction pouvant aller jusqu’à 5000 USD, un accès à un soutien en nature, une formation et d’autres ressources non financières, ainsi qu’un renforcement des capacités afin de soutenir des mouvements plus durables et résilients.

  1. Élaboration d’une stratégie

Le laboratoire offrira des opportunités de renforcement des capacités grâce à des ateliers d’apprentissage entre pairs, de coaching et de renforcement des compétences dans le but d’aider les jeunes militants à être plus stratégiques et ciblés dans leur campagne.

  1. Établir des alliances

Le laboratoire, à travers des sessions d’apprentissage en ligne et régulières par les pairs, créera des espaces pour les mouvements et les collectifs de jeunes pour se connecter, partager des expériences et guérir ensemble, afin de construire des alliances plus fortes et des mouvements plus connectés.

Pour plus d’informations:

Visitez la page Web officielle du CIVICUS Youth Action Lab 2021

A lire aussi

Leave a Reply