Newsletter
Boutique
Offres de Bourse
Connexion

Etudier en Corée du Sud : Tout ce qu’il faut savoir

La Corée du Sud est un pays qui attire de plus en plus d’étudiants étrangers. Et il y a de quoi ! Les universités sont très réputées et proposent un enseignement d’excellence et de qualité (même parfois un peu dur pour certains !). Séoul est une ville moderne, dynamique et fascinante et les Coréens sont adorables.

Étudier en Corée du Sud, c’est une vraie aventure : il faudra apprendre la langue, s’adapter à une culture bien différente de la nôtre mais c’est surtout une expérience originale, unique et un vrai plus sur un CV.

Prêt à vous lancer ?

Pour ce dossier, nous avons fait appel à Laurent Caccia, un vrai passionné du pays, qui après de nombreux voyages a décidé de passer quelques temps à Séoul pour étudier le Coréen. Il a bien voulu nous parler de son expérience et nous expliquer les démarches à suivre pour partir étudier en Corée.

  1. La Corée du Sud, Séoul et les Coréens
  2. Choisir son université à Séoul
  3. Le visa pour étudier en Corée du Sud
  4. Quelle assurance santé en Corée du Sud ?
  5. Une journée à l’université en Corée du Sud
  6. Bilan après 3 mois d’études en Corée du Sud

La Corée du Sud, Séoul et les Coréens


La Corée du Sud

Un peu d’histoire et de géographie avant de rentrer dans le vif du sujet !

Géographiquement, la Corée du Sud se situe entre le Japon et la Chine. Malgré les nombreuses invasions des pays voisins, la Corée a su préserver un caractère fort et authentique.

Depuis la guerre de Corée qui opposa le Nord au Sud, la Corée du Sud s’est alliée avec les Nations Unies et entretien des relations très fortes avec les Etats-Unis.

Le pays s’est développé très rapidement et de manière hallucinante. La Corée du Sud est devenue une super puissance économique avec des entreprises qui ont un poids et une renommée mondiale comme Samsung, LG et Hyundai…

La Corée du Sud est devenue un incontournable pour les voyageurs voulant découvrir l’Asie.

Séoul

Ainsi à Séoul, la gigantesque capitale du pays regroupant 25 000 000 d’habitants, le mariage entre tradition et modernité offre un panache unique à la ville. La ville est très dynamique et ne dort jamais. Il y a toujours quelque chose à faire ou à voir. Les enseignes s’ouvrent et se ferment à un rythme effréné. L’avantage, c’est de pouvoir trouver dans toutes les rues : restaurants, bars, commerces, shopping mall, des parcs …ouverts n’importe quand.

Les moyens de transport sont d’une rare efficacité, le métro dessert très bien la ville, mais également les bus qui marchent de pair avec le métro. Il y a aussi les taxis oranges omniprésents à des prix abordables pour se déplacer plus vite.

Séoul ne finira jamais de vous surprendre, continuellement en expansion et évolution, elle vous réservera bien des surprises.

Découvrez Séoul grâce à une série de vidéos qui vous plongeront dans les rues comme si vous y étiez.

Les Coréens

Les Coréens sont des gros travailleurs avec des semaines chargées de plus de 60 heures de travail, voir 70. Ils ne disposent que de très peu de temps libre.

Ils aiment la bonne nourriture mais également le Soju, l’alcool local. Ici tout le monde boit cet alcool, les personnes âgées comme les ados, c’est dans la culture. Si vous sortez avec des Coréens, c’est un rituel obligatoire.

Choisir son université à Séoul

Avant de commencer à apprendre le coréen dans une université à Séoul, il faudra déjà la choisir. Et là, plusieurs critères vont rentrer en compte.

La localisation

On trouve les universités dans plusieurs quartiers de la ville. La ville est très grande et certains quartiers sont plus prisés que d’autres. L’idéal est d’aller voir sur Google Maps pour avoir un aperçu du voisinage ou d’aller visiter directement l’université si vous êtes déjà sur place.

Le prix

Partir étudier à l’autre bout du monde c’est un budget, hormis tous les frais de logement, nourriture, dépenses de tous les jours … Les universités en Corée ne sont pas données. Il faudra compter entre 4000€ et 8000€ pour une année.

La majorité des universités fonctionnent par trimestre (qu’ils appellent semestre … alors que l’on s’inscrit pour une durée de 3 mois). Comptez donc 1000€ à 2000€ pour le trimestre, ensuite à vous de choisir si vous souhaitez passer le trimestre suivant ou non.

Les cours de langues

L’apprentissage de la langue fonctionne par niveau, il y a 7 niveaux pour apprendre le coréen.  Un trimestre correspond à un niveau. En fin de trimestre vous aurez un examen pour valider votre niveau. Si vous échouez, il faudra recommencer le trimestre.

Chaque université a sa propre méthode pour enseigner le Coréen, il n’y a pas de « standard ». Bien sûr, elles suivent toutes une même ligne directrice, mais la méthode varie. Certaines se focaliseront sur la grammaire, d’autres sur le parler, d’autres encore seront très pointilleuses, d’autres un peu plus flexibles …

L’avis de Laurent :

« Choisissez en fonction de votre objectif d’apprentissage :

  • si c’est juste pour le plaisir sans réel but professionnel, l’option qui se focalise sur le parler sera plus amusante et plus utile rapidement
  • si c’est dans le but de devenir traducteur, ou dans un travail d’écriture, une université focalisée sur les règles de grammaire et de politesse sera plus adaptée. »

On parle de cours à la Coréenne, des professeurs avec un planning minuté. Quand le professeur rentre en cours, il n’y a pas d’approximation. Il sait déjà que les 10 premières minutes il vous parlera d’un sujet, les 10 minutes d’après il y aura tel exercice… tout est minuté. Vous aurez des cours vraiment bien ficelés, mais qui demanderont une concentration de chaque instant.

Il y a les cours, mais il y a aussi beaucoup de devoirs maison à faire chaque jour, les leçons à revoir ou à préparer à l’avance … Rien ne vous empêche de sortir et de profiter, de zapper quelques jours de devoirs, mais vous sentirez de suite en arrivant en cours que vous venez de prendre un petit retard qu’il faudra rattraper.

Du coup, pour l’apprentissage c’est top, vous aurez des résultats rapidement et vous verrez vraiment votre niveau de coréen évoluer au fil des jours.

L’inscription

C’est assez simple pour s’inscrire. Il suffit de vous rendre sur le site web de l’université choisie et de suivre la procédure. Vous aurez des documents à remplir et des justificatifs à fournir, comme pour toute inscription.

Vous pouvez regarder ce lien du Centre culturel coréen qui vous présente les différentes universités et leur programme.

L’avis de Laurent

« J’ai choisi l’université de Sogang, elle est réputée pour un apprentissage plus basé sur le parler avec beaucoup d’ateliers ludiques pratiqués en cours.
Elle est localisée dans le quartier très animé de Sinchon et proche de deux autres très grosses universités : EWHA et Yonsei. Le quartier se trouve également à une seule station du quartier d’Hongdae, le quartier populaire de Séoul. Pour le prix, j’en ai eu pour 1400€ : 1300€ pour le trimestre + 60€ de livres. En bref, une très bonne localisation, un programme qui me correspond, qui me permettra d’apprendre rapidement des bases essentielles et un prix dans la moyenne. »

Je vous explique tout dans cette vidéo :

Le visa pour étudier en Corée du Sud


Partir en vacances en Corée du Sud, c’est très simple, vous n’avez même pas besoin de faire une demande de visa pour un séjour de moins de 90 jours. Il faut juste pouvoir justifier de votre sortie avec votre billet retour (ou de sortie pour un autre pays) avant les 90 jours, sinon on ne vous laissera pas embarquer.

Partir étudier, c’est autre chose ! Voici deux façons d’obtenir votre visa étudiant.

Depuis la France :

Je vous conseille de vous y prendre à l’avance. Votre demande doit se faire après avoir fait votre inscription à l’université.

Voici les documents nécessaires :

  • Le certificat d’admission que l’université vous enverra à domicile.
  • Le justification de la banque qui prouve qu’une certaine somme est sur votre compte bancaire (plusieurs milliers d’euros) et que vous pourrez subvenir à vos besoins.
  • Le formulaire à remplir
  • Une photo à fournir
  • La photocopie des billets d’avion

Voir la liste exacte des pièces à fournir sur le site de l’ambassade de Corée en France

Prix du visa : 54€.

Cela peut paraître laborieux mais suivez juste la liste exacte du site de l’ambassade de Corée en France et tout roulera comme sur des roulettes.

Sur place en Corée du Sud :

Vous pouvez très bien rentrer sur le territoire sans visa juste avec votre statut de touriste et faire la demande avant la fin des 90 jours. Pour cela, vous devrez vous rendre au service d’immigration et vous enregistrer. La procédure est somme toute similaire, des documents à remplir, des papiers à fournir et un petit chèque à faire.

Attention : ne pas attendre la fin des 90 jours pour faire la demande car cela peut prendre jusqu’à 15 jours.

L’avis de Laurent

« Je n’aime pas trop cette solution car j’ai entendu plusieurs histoires de personnes qui ont eu des problèmes pour obtenir leur visa de cette façon et ont dû rentrer en France. Mais beaucoup font la demande sur place et n’ont eu aucun problème. Donc n’ayez pas peur si vous êtes sur place et que soudainement, vous prend l’envie de rester pour étudier à l’université, c’est possible. »

À savoir : Si vous ne vous inscrivez que pour un semestre (trois mois en Corée), vous n’êtes pas obligés de faire de demande de visa et pouvez profiter des 90 jours accordés. C’est un peu serré mais c’est possible. Quand j’étais sur place, plusieurs étudiants de ma classe avaient fait comme ça.

Quelle assurance santé pour la Corée du Sud ?


Le système de santé en Corée du Sud est moderne et très performant mais il est aussi assez cher. Sachez que si vous tombez malade en Corée vous serez bien soigné.

Les étudiants internationaux doivent obligatoirement souscrire à une assurance maladie auprès de la National Health Insurance Corporation (NHIC). C’est l’équivalent de la sécurité sociale en France et elle est obligatoire pour tous les Coréens et les étrangers résidant en Corée. Elle vous coûtera environ 45 000 wons (33€) par mois et commencera à partir de la date du début de vos cours. Cette couverture est acceptée dans tous les hôpitaux et prend en charge une partie de vos frais médicaux.

En revanche, comme la sécu française, elle ne couvre pas vos frais médicaux entièrement ( le reste à votre charge sera à hauteur de 20% pour l’hospitalisation, 30 à 50% pour l’ambulatoire et 50% pour la pharmacie). Elle ne couvre pas non plus le rapatriement sanitaire, ni le vol de vos bagages, ni votre responsabilité civile.

Il est donc fortement conseillé de souscrire à une assurance voyage complémentaire. Voici un comparatif des assurances pour les étudiants.

Notre contrat Cap Student est complet et adapté pour vous études à l’étranger. C’est la garantie aussi de partir en toute sérénité et de rassurer votre maman ? ! Si vous avez des questions n’hésitez pas à contacter notre service client au 01 74 85 50 50 ou [email protected]

Une journée à l’université en Corée du Sud


Voilà ça y est, vous êtes en Corée du Sud et vous allez commencer l’université ! Vous appréhendez votre premier jour ? Mais comment ça va se passer ? Comment s’organise une journée à l’université ? Quoi de mieux que de m’accompagner une journée en cours ^^

Voici une journée type en vidéo : les transports en commun, les cours, la cantine, le campus, les révisions … Je logeais un peu loin de l’université, à une heure, et je peux vous dire, qu’aux heures de pointes, ça rigole pas dans le métro …

Allez c’est parti !

 


Partir étudier dans un pays étranger, c’est très enrichissant. Au-delà de la formation et de ce que vous apprendrez en cours, vous grandirez grâce à cette expérience, vous apprendrez à mieux vous connaitre et à mieux connaitre le monde qui vous entoure.

L’avis de Laurent

« J’ai passé trois mois superbes qui m’ont fait découvrir tellement de choses et permis de rencontrer plein de nouveaux amis. En revanche, si vous décidez d’étudier le Coréen, ne pensez pas aller en cours le matin et passer votre temps libre à flâner et faire des sorties. Les cours ont un rythme très soutenu et vous allez vraiment devoir bosser pour y arriver ! Heureusement, je connaissais déjà bien la Corée avant de commencer les cours, donc l’exploration ne m’a pas manqué et j’ai pu me concentrer sur les cours. Si vous souhaitez profiter de ces études pour découvrir et visiter le pays, il faudra rester un peu de temps à la fin de votre semestre, sinon ça sera très compliqué ! »

Partir étudier en Corée, c’est vraiment une super expérience, les cours c’est du costaud mais si vous vous en sortez bien, vous pourrez quand même bien profiter et faire pas mal de rencontres. Il faut savoir décompresser parfois, et pour ça, les Coréens sont des experts en la matière !

Si vous hésitez encore, arrêtez tout ! Réservez vos billets d’avion et envolez-vous, vous vous rappellerez toute votre vie de cette expérience inoubliable !

Alors prêts pour l’aventure

Étudier en Malaisie : coût de la vie et bourses

La Malaisie : une vie quotidienne moins chère qu’en France

Mis à part les lieux touristiques (notamment les îles), la vie n’est pas très chère en Malaisie : un ringgit (appelé aussi « dollar malais ») équivaut à environ 25 centimes. À savoir que les prix augmentent les week-end dans les zones à afflux touristiques ainsi que les jours fériés !

Sinon, vous pouvez manger un repas pour à peine 2 euros ou vous acheter une bouteille d’eau pour moins de 30 centimes. Les prix sont si abordables que la majorité des Malaisiens mange dehors midi et soir. En ce qui concerne le logement, comptez environ 300 euros par mois de loyer pour une colocation par exemple.

Important, si vous comptez effectuer des retraits d’argent aux distributeurs, il est vivement conseillé d’avertir votre banque avant votre départ. En effet, votre carte peut être bloquée dès le premier retrait pour suspicion de fraude. Il est de toute façon préférable de créer un compte en banque malaisien pour un séjour de longue durée en Malaisie.

 

Et les bourses ?

Même si vivre en Malaisie ne vous ruinera pas financièrement, sachez que le gouvernement du pays offre des bourses dans le but d’attirer chaque année de plus en plus d’étudiants étrangers. Elles sont destinées à certaines formations et pour des candidats ayant un bon niveau. La demande s’effectue en ligne avant la fin du mois de mars généralement.

Les candidats à ce programme de bourses doivent remplir les conditions suivantes :
- Être titulaire du diplôme donnant accès au cycle d’études demandé : Licence ou équivalent pour le Master, Master ou équivalent pour le Doctorat et Doctorat ou équivalent pour le Post-doctorat ;
- Avoir obtenu son diplôme avec mention Bien pour les candidatures aux cycles Master et Les candidatures au Post-doctorat seront évaluées sur la base des publications académiques et des brevets et certificats du candidat ;
- Présenter un projet de recherche (uniquement pour les candidats à des programmes de recherches) ;
- Être âgé de moins de 40 ans pour les candidats aux cycles Master et Doctorat et moins de 45 ans pour les candidats au Post-doctorat ;
- Disposer d’un certificat de maîtrise de la langue anglaise, ne dépassant pas deux années, types IELTS ou le TOEFL ;
- Attester d’un bon état de santé via un certificat médical complet.

Source : StudyRama

Étudier en Malaisie : logement et couverture sociale

Se loger en Malaisie

Il existe plusieurs types de logement en Malaisie. Entre appartementsmaisons individuellesmaisons jumeléesbungalowscondominiums (immenses tours) ou résidences privées, il y en a pour tous les goûts et tous les portes-monnaie.

L’option la plus prisée par les étudiants étrangers en Malaisie, est celle de la colocation ou location de particulier à particulier. Pour cette dernière, il est préférable qu’elle soit encadrée par une agence immobilière afin d’éviter toute arnaque.

En plus des agences, de nombreuses plateformes virtuelles en français existent pour vous aider dans une recherche de logement en Malaisie. Les prix sont très abordables, comptez 3000 RM soit 600 euros pour un appartement spacieux avec plusieurs chambres.

Il est préférable de souscrire à une assurance habitation pour assurer vos effets personnels contre les vols, incendies ou autres dégâts car en général, le contrat de location limite la responsabilité du propriétaire à l’assurance des murs.

Il est également possible d’être hébergé par son université malaisienne durant l’ensemble de son séjour d’étude via notamment le programme Split Degree proposé par de nombreuses universités privées.

 

La couverture sociale pour les étudiants qui séjournent en Malaisie

Que l’on vive en France ou à l’étranger, il est important de souscrire à une sécurité sociale, pour ne pas avoir à avancer de trop grosses sommes en frais d’hôpitaux, de soins ou de consultation médicale.

Pour les étudiants qui partent étudier hors-Europe, dont la Malaisie, l’inscription auprès d’un régime de sécurité sociale d’accueil est obligatoire. Il est également vivement recommandé, voire obligatoire de souscrire une assurance pour étudiant à l’étranger.

Sachez qu’il existe une couverture sociale dédiée aux expatriés et étudiants partant étudier à l’étranger. Il s’agit de la Caisse des Français de l’Étranger (CFE) qui offre la prise en charge de certains frais de santé. Toutefois une assurance santé internationale complémentaire est fortement recommandée.

La CFE a de nombreux accords avec les mutuelles et les assurances complémentaires, ce qui permet de ralentir les délais de traitement et de remboursement. Elle permet aussi d’assurer une continuité dans les droits jusqu’au retour en France. Ainsi, si vous êtes adhérent à la CFE, vous n’aurez pas de délai de carence ni de trimestres perdus au niveau de la retraite. Plus d’informations sur ce lien.

Les formalités à remplir avant le départ en Malaisie

Si vous compter partir étudier en Malaisie plus de 3 mois, sachez que le passeport, qui doit être valable 6 mois après la date de retour, ne suffira pas. Vous devrez également vous munir d’un visa étudiant, indispensable.

Visa indispensable pour étudier en Malaisie : comment se le procurer ?

Pour l’obtenir, les étudiants étrangers souhaitant s’inscrire dans une université ou autre institut d’enseignement supérieur en Malaisie, sont tenus de s’inscrire sur le site Education Malaysia Global Services (EMGS). Il s’agit d’une procédure complète qui permet de rechercher et de s’inscrire à plusieurs cours à la fois dans différentes universités. Toutefois, avec cela, il n’est autorisé d’étudier que dans l’institution enregistrée, reconnue et offrant des cours accrédités.

Il est également nécessaire de se procurer les documents nécessaires à l’obtention du visa auprès d’un consulat ou d’une ambassade malaisienne (le passeport, le formulaire de demande de visa en deux exemplaires, deux photos d’identité du demandeur, la preuve de confirmation d’un billet retour, relevé bancaire ou chèques voyage, etc).

En termes de santé, aucun vaccin n’est obligatoire pour se rendre en Malaisie à l’exception d’une vaccination antiamarile pour les voyageurs en provenance de pays touchés par la fièvre jaune. Cependant, des vaccins sont conseillés avant le départ. Évidemment les vaccins « universels » sont indispensables type hépatite B ou hépatite A (préconisé comme pour tous les pays tropicaux). Si possible, il est aussi préférable de faire le vaccin contre la fièvre typhoïde et la rage.

 

La carte ISIC

En tant qu’étudiant, sachez que vous pouvez vous procurer la carte International d’étudiant ISIC, qui prouve le statut d’étudiant dans le monde entier et permet de bénéficier de tous les avantages, services et réductions dans les domaines du transport, de l’hébergement, de la culture, des loisirs, du shopping…

La carte ISIC permet aussi d’accéder à des avantages exclusifs (billets d’avion, spécial étudiants, hôtels et auberges de jeunesse, assurances, cartes SIM internationales, location de voitures…). Un vrai avantage pour la mobilité étudiante.

Faire ses études supérieures en Malaisie

Petit pays d’Asie du sud, la Malaisie est grande par ses vastes forêts, son moderne réseau de transport et son fulgurant développement économique. Réputée pour son système d’éducation supérieure de qualité, le pays attire chaque année de plus en plus d’étudiants étrangers.
Par Anobla Aka

Pourquoi partir étudier en Malaisie ?

Avec une expérience d’une trentaine d’années dans l’éducation internationale, la Malaisie s’est dotée d’un système universitaire structuré et relativement proche de celui européen. Les universités malaisiennes vous offrent la possibilité d’acquérir des compétences internationale à des tarifs abordables avec, en prime, la promesse d’un dépaysement total.

Aussi, face au développement grandissant des écoles privées, certaines proposent des programmes facilitant les équivalences avec les universités étrangères. Grâce à cette méthode appelée « jumelage », les admissions, transferts de transcriptions et de crédits de diplôme sont facilités et automatisés. Il est donc possible de valider rapidement une Licence ou un Master tout en étudiant en Malaisie.

Autre avantage, l’admission dans les universités malaises (privées ou publiques) est relativement simple. Il suffit, en général, d’attester des relevés de notes des années d’études précédentes et, si possible, avoir un bon niveau d’anglais (car les cours sont enseignées en cette langue, notamment dans les universités privées). Cependant, chaque institution, quelle soit publique ou privée, utilise des critères d’admission et des niveaux de sélectivité différents. Il est donc nécessaire de se renseigner directement auprès de l’établissement choisi.

Enfin, le coût de la vie en Malaisie est peu élevé par rapport à la France. À titre indicatif, une bouteille d’eau à plus d’1 euros en France coûtera à peine 30 centimes là-bas. Deux repas en restaurant reviendront à moins de 2 euros en Malaisie pour une douzaine d’euros en France. De plus, le gouvernement malaisien attribue des bourses (sous certaines conditions) dans le but d’attirer chaque année de plus en plus d’étudiants étranger. Raison de plus pour tenter l’expérience dans la péninsule asiatique.

Le système universitaire en Malaisie

Les universités malaisiennes ressemblent globalement à celles européenne. Pour y entrer, les étudiants doivent obtenir le Sijil Tinggi Persekolahan Malaysia (STPM), équivalent du baccalauréat. Ou suivre un programme de 12 mois dans un collège pour s’inscrire dans l’enseignement supérieur. Il existe deux types d’universités qui ont une importance quasi équivalente sur le territoire malaisien :
- les universités publiques, qui sont financées par le gouvernement et qui basent les inscriptions sur les résultats scolaires ;
- les universités privées (dits PHEIs), en plein essor depuis la loi sur l’enseignement de 1996 offrant un cadre favorable à leur développement, qui sont financées par les étudiants. Elles sont, en général, affiliées à des filières de commerce et coopèrent de plus en plus avec les écoles étrangères (notamment Royaume-Unis, États-Unis et Australie) valorisant ainsi la dimension internationale des cursus.

Les études supérieures durent au minimum trois ans avec l’obtention du Bachelor Degree, l’équivalent d’une licence. Côté poursuites d’études, comme en Europe on retrouve le Master Degree (Master) ou encore le Master en gestion dit, MBA (Master of Business Administration) et le Doctorate Business Administration (DBA), très demandés par les étudiants malaisiens et internationaux.

Au delà des diplômes universitaires, les étudiants peuvent prendre la voie d’un cursus professionnel comme celui proposé par le ICSA (Institute of Chartered Secretaries and Administrators). Les écoles d’enseignements techniques mènent à des diplômes en 2 ou 3 ans.

Coopérations internationales

Les étudiants étrangers ont la possibilité de suivre des formations universitaires provenant d’université étrangères au sein d’écoles malaisiennes ayant mis en place des accords de coopération inter-institutionnelle avec l’université mère. C’est le cas par exemple des universités australiennes Monash University Malaysia et Swinburne Sarawak respectivement localisées à Kuala Lumpur et Kutching. Ces universités délivrent des diplômes australiens reconnus dispensés sur un laps de temps similaire au système français : Licence en 3 ans et Master en 1,5 à 2 ans.

Les types de collaborations les plus fréquents entre les écoles malaisiennes et les universités étrangères sont le Split Degree où l’étudiant est hébergé par l’université étrangère au cours de son cursus et le 3+0 Entire Degree où l’étudiant suit sont parcours de licence entièrement sur le sol malaisien.

Il existe également des options d’études en campus branches d’universités étrangères. Les programmes de formations offerts par ces d’établissement en Malaisie correspondent en tout point aux programmes enseignés dans les pays d’origines des universités. Les étudiants inscrits auprès d’un campus branche d’université étrangère sont automatiquement inscrits à l’université du pays d’origine. Ces étudiants ont la possibilité d’effectuer un ou plusieurs semestres au sein de cette université mère sans interruption de cursus.

Pour toutes informations sur les choix d’université, les études et la vie en Malaisie, il est possible de contacter le Centre universitaire franco-malaisien qui saura apporter des réponses utiles et précises, ou de se rendre sur le site du gouvernement malaisien.

studyrama.com

Partir étudier à l’étranger avec le Bac, la licence, le master, la maîtrise et le doctorat

Étudier à l’étranger gratuitement

Il est bien possible de partir gratuitement à l’étranger mais il faut bien comprendre que le gratuit, de façon général concerne les frais de scolarité. Dans la plupart des cas, vous devez prendre en charge votre billet d’avion et les frais d’inscription à l’université. Les frais de scolarité sont pris en charge par votre future université ou un organisme donateur. L’organisme ou l’université peut vous offrir gratuitement une bourse d’étude qui couvre en partie ou en totalité vos frais d’études. Vous ne devez pas débourser d’argent pour obtenir cette Bourse, elle est totalement gratuite.

Les offres de formations et de bourses pour partir étudier à l’étranger

Nous publions chaque jour, des offres de formations et de bourses pour partir étudier à l’étranger. Il s’agit donc pour vous de présenter une demande auprès des organismes identifiés. En examinant les critères d’admission, vous remarquez qu’il est nécessaire dans certains programmes de s’inscrire dans un établissement d’enseignement spécifique. Prenez – en note et présentez une demande d’admission auprès des écoles concernées.
Les pays les plus demandés par les étudiants qui partent étudier à l’étranger :

Etudier aux Etats unis

Etudier au Canada

Etudier en Australie

Etudier au Japon

Etudier au Royaume Uni

Etudier en Allemagne

Etudier en France

Etudier en Chine

Etudier en Inde

Etudier en Belgique

Etudier en Suisse

Etudier en Italie

Etudier en Espagne

Etudier en Corée du Sud

Etudier au Luxembourg

Etudier au Brésil

Etudier en Israël

Etudier en Russie

Etudier au Danemark

Etudier au Portugal

Etudier en Suède

Etudier au Vatican

Etudier en Pologne

Etudier aux Pays-Bas

Etudier en Irlande

Etudier en Autriche

Etudier aux Émirats arabes unis

Etudier en Finlande

Etudier en Iran

Etudier au Maroc

Etudier en Norvège

Etudier au Qatar

Etudier en Grèce

Etudier en Tunisie

Etudier en Ukraine

Etudier au Mexique

Toutes les destinations pour étudier à l’étranger

 Etudier en Afghanistan

 Etudier en Afrique du Sud

 Etudier en Albanie

 Etudier en Algérie

 Etudier en Allemagne

Etudier en Angola

 Etudier en Arabie saoudite

 Etudier en Argentine

 Etudier en Arménie

 Etudier en Australie

 Etudier en Autriche

 Etudier en Azerbaïdjan

 Etudier au Bahreïn

 Etudier au Bangladesh

 Etudier en Belgique

 Etudier au Bénin

 Etudier au Bélarus

 Etudier en Birmanie

 Etudier en Bolivie

 Etudier au Botswana

 Etudier au Brésil

 Etudier en Bulgarie

 Etudier au Burkina Faso

 Etudier au Burundi

 Etudier au Cambodge

 Etudier au Cameroun

 Etudier au Canada

 Etudier au Cap-Vert

 Etudier en Centrafrique

 Etudier au Chili

 Etudier en Chine

 Etudier en Chypre

 Etudier en Colombie

 Etudier au Congo-Brazzaville

 Etudier au Congo-Kinshasa

 Etudier en Corée du Nord

 Etudier en Corée du Sud

 Etudier au Costa Rica

 Etudier en Côte d’Ivoire

 Etudier en Croatie

 Etudier au Cuba

 Etudier au Danemark

 Etudier au Djibouti

 Etudier en Égypte

 Etudier au Émirats arabes unis

 Etudier en Équateur

 Etudier en Érythrée

 Etudier en Espagne

 Etudier en Estonie

 Etudier aux États-Unis d’Amérique

 Etudier en Éthiopie

 Etudier en Finlande

 Etudier en France

 Etudier au Gabon

 Etudier en Gambie

 Etudier en Géorgie

 Etudier au Ghana

 Etudier en Grèce

 Etudier en Grenade

 Etudier au Guatemala

 Etudier en Guinée

 Etudier en Guinée-Bissau

 Etudier en Guinée équatoriale

 Etudier en Haïti

 Etudier en Hongrie

 Etudier Inde

 Etudier en Indonésie

 Etudier en Iraq

 Etudier en Iran

 Etudier en Irlande

 Etudier en Islande

 Etudier en Israël

 Etudier en Italie

 Etudier en Jamaïque

 Etudier au Japon

 Etudier Jordanie

 Etudier au Kenya

 Etudier au Koweït

 Etudier au Lesotho

 Etudier en Lettonie

 Etudier au Liban

Etudier au Libéria

Etudier en Libye

Etudier au Liechtenstein

Etudier en Lituanie

Etudier au Luxembourg

Etudier en Madagascar

Etudier en Malaisie

Etudier au Malawi

Etudier au Mali

Etudier en Malte

Etudier au Maroc

Etudier en Mauritanie

Etudier au Mexique

Etudier au Mozambique

Etudier en Namibie

Etudier au Népal

Etudier au Nicaragua

Etudier au Niger

Etudier au Nigéria

Etudier en Norvège

Etudier en Nouvelle-Zélande

Etudier en Ouganda

Etudier au Pakistan

Etudier au Panama

Etudier au Paraguay

Etudier Pays-Bas

Etudier au Pérou

Etudier aux Philippines

Etudier en Pologne

Etudier au Portugal

Etudier au Qatar

Etudier en Roumanie

Etudier au Royaume-Uni

Etudier en Russie

Etudier au Rwanda

Etudier au Salvador

Etudier au Sénégal

Etudier en Serbie

Etudier aux Seychelles

Etudier en Sierra Leone

Etudier au Singapour

Etudier en Slovaquie

Etudier en Slovénie

Etudier en Somalie

Etudier au Soudan

Etudier au Soudan du Sud

Etudier au Sri Lanka

Etudier en Suède

Etudier en Suisse

Etudier au Suriname

Etudier au Swaziland

Etudier en Syrie

Etudier au Tadjikistan

Etudier en Tanzanie

Etudier au Tchad

Etudier en République tchèque

Etudier en Thaïlande

Etudier Togo

Etudier aux Tonga

Etudier en Trinité-et-Tobago

Etudier en Tunisie

Etudier en Turkménistan

Etudier en Turquie

Etudier aux Tuvalu

Etudier en Ukraine

Etudier en Uruguay

Etudier en Vanuatu

Etudier au Vatican

Etudier au Venezuela

Etudier Viêt Nam

Etudier au Yémen

Etudier en Zambie

Etudier au Zimbabwe